Un nouveau chef d’œuvre rejoint le musée des Beaux Arts de Nancy

La Collection DAUM est en elle-même un des fleurons culturels et touristiques de la région.

Pour les amateurs (éclairés ou non), tout enrichissement de cette collection est un événement, un plaisir esthétique et toujours une occasion de découvrir comment les artistes et les artisans se sont joués de la matière ou en ont contourné les règles, pour créer de nouvelles formes, de nouvelles couleurs et de nouvelles émotions.

Le vase d’Ernest Bussière est donc venu cette semaine, compléter cette exceptionnelle collection.

Extrait du document édité à l’occasion de sa présentation au MBA :

« La Bractée d’Ombelles a été acquise par la Ville de Nancy dans le cadre d’une vente publique organisée à Londres en 2009, dont ce vase était la pièce maîtresse.

Cet achat a été rendu possible grâce à la Ville de Nancy, le Fonds Régional d’Acquisition pour les musées et le parrainage de l’Association des Amis de la Cristallerie Daum.

Comme avec Jacques Gruber dans le domaine du décor, Auguste et Antonin

Daum recherchent auprès d’Ernest Bussière l’introduction de nouvelles formes dans leur production.

Le rôle du sculpteur dans la création des modèles en verre reste cependant inconnu. La seule certitude est celle de l’antériorité de la pièce en céramique (créée en 1897) sur celle réalisée par la manufacture Daum.

L’interprétation en verre du vase La Bractée d’Ombelles diffère légèrement du modèle en céramique. Plus haut de 1,3 cm et plus ventru, le modèle en verre est décoré d’un branchage simplifié.

Le contexte historique tout autant que les techniques utilisées (verre soufflé et moulé, multicouche, gravé à la roue et tige en application) rendent cette pièce exceptionnelle.

Le temps consacré à la fabrication de ce vase hors norme est incalculable, notamment en raison de l’immense travail de gravure à la roue effectué sur l’ensemble de la pièce.

Réalisé sans doute en un seul exemplaire le vase La Bractée d’Ombelles compte désormais parmi les chefs-d’oeuvre du musée.

La collection Daum du musée des beaux arts de Nancy est considérée par le public et la communauté scientifique comme la collection de référence. Constituée de plus de 700 pièces dont environ la moitié est présentée au sous-sol du musée. L’ensemble illustre l’histoire de la manufacture depuis ses débuts jusqu’aux créations contemporaines, rendant ainsi compte de l’histoire du goût et de l’évolution des styles depuis plus d’un siècle.

L’entrée des premières pièces Daum au musée des beaux-arts date de 1905, mais la richesse réelle de la collection se constitue entre 1982 et 1999 par l’arrivée de 400 pièces données ou achetées, principalement auprès de l’entreprise

Daum. L’acquisition de plusieurs œuvres lors de ventes publiques est venue renforcer la cohérence de cette collection. En 2004, 51 nouvelles pièces ont été achetées grâce au soutien actif du mécénat. La collection s’enrichit régulièrement de nouvelles pièces par don ou par acquisition. »

Laisser un commentaire